Sylvain Jouty, retour à la page d'accueil

 

 
Livres  >>  Glaciers, mémoires de la planète

glaciers, mémoire de la planète
Éditions Hoëbeke, 2009, 238 pages, 39 €
Isbn  978-2-84230-362-4
Prix des pays du Mont-Blanc au salon du livre de Passy 2010
Prix René-Desmaison, catégorie « documentaires » au salon du livre de l'Argentière-La-Bessée 2010

Présentation
Presse

Présentation

Quatrième de couverture

Les glaciers furent longtemps objets d’effroi, puis d’émerveillement. La mythologie et les croyances populaires furent nombreuses et leur évocation dans la littérature romantique sont à l’origine de chefs d’œuvre tel le Frankenstein de Mary Shelley. Leurs observations scientifiques, elles, remontent au début du XVIIIe siècle, mais elles ont connu depuis des développements tout à fait surprenants, auxquels nul ne s’attendait. À cette l’époque, personne ne soupçonnait en effet que ces études allaient aborder et modifier des champs aussi vastes que l’histoire du climat, la préhistoire humaine, l’étude du relief terrestre, le modelage du paysage, l’évolution et la répartition actuelles des espèces, l’évolution biologique et même la musicologie ou l’épidémiologie. Dans l’histoire humaine également, les glaciers ont joué un rôle longtemps insoupçonné : le peuplement des Alpes suit leur retrait, les périodes de crue correspondent à des replis humains. Le peuplement de l’Amérique ou celle de l’Australie comme l’extinction des établissements vikings au Groenland paraissent liées aux glaciations, de même que la flore et, au moins en partie, la faune alpine. Cet ouvrage offre le panorama le plus complet jamais publié sur les glaciers à travers des textes érudits et accessibles, et près de 500 documents iconographiques, gravures, peintures, photographies, graphiques et aussi de spectaculaires images de synthèse reconstituant l’avancée maximum des glaciers alpins jusqu’à Lyon, Genève ou Grenoble, aux périodes du Quaternaire. L’aventure littéraire liée aux glaciers est aussi évoquée. Une somme d’informations et un livre de référence sur un thème qui, aujourd’hui, nous préoccupe particulièrement puisque les glaciers sont les marqueurs les plus évidents d’un réchauffement climatique aux conséquences potentiellement dramatiques. Mais aussi un merveilleux voyage dans l’univers fascinant des glaciers, avec notamment un chapitre consacré aux glaciers remarquables dans le monde.

Presse

Un beau livre de Sylvain Coutterand et Sylvain Jouty «Glaciers. Mémoire de la planète»
Suscitant l'effroi puis l'émerveillement, les glaciers ont joué un rôle majeur dans l'histoire humaine. Ils ont modelé les paysages, influé sur les peuplements et les répartitions des espèces. Ils constituent aujourd'hui 80 % des réserves d'eau douce de la planète. Sylvain Coutterand, géomorphologue au CNRS, et Sylvain Jouty, passionné d'alpinisme, nous emmènent pour un voyage érudit dans l'univers de ces mastodontes menacés par le réchauffement climatique. Fascinant et instructif.
Gérard Muteau, Le Nouvel Observateur

Un bel ouvrage offreun tour d’horizon complet des glaciers du monde. Dresser un panorama aussi complet que possible du phénomène glaciaire, tout en le replaçant dans sa perspective historique, humaine et culturelle, sans oublier les interrogations actuelles. Telle a été l’ambition du glaciologue Sylvain Coutterand et de Sylvain Jouty, pendant dix-huit ans rédacteur en chef du magazine Alpinisme et Randonnée. Un projet ambitieux qui aboutit avec la publication d’un beau gros livre, Glaciers, mémoire de la planète, comprenant plus de 500 illustrations. Les auteurs commencent par y tracer l’histoire de leur découverte, dont les premiers étudiés ont été ceux des Alpes. Ainsi est né le tourisme alpestre. Les auteurs décrivent la formation de ces monstres gelés, en définissent les différents types, expliquent leur influence sur la formation des paysages, avec de nombreux exemples pris en Suisse et dans les autres pays alpins, mais aussi ailleurs, en Norvège ou dans les Rocheuses canadiennes. Puis ils abordent le thème des relations entre les glaciers et les hommes, avant un tour du monde des glaciers. Enfin, à l’heure où les délégués au Sommet de Copenhague discutent des mesures à prendre pour sauver le climat, ils posent la question de la disparition de ces symboles de pureté, décrivant les diverses causes à l’origine de leurs changements.
Gilles Simond, 24 Heures

Au-delà de tout propos plus ou moins « Grenelle compatible », actualité environnementale oblige, il faut reconnaitre qu’imaginer que l’homo (dit) sapiens d’Europe n’aura peut-être plus la possibilité, à moyen terme, de gouter du pied et de l’œil un glacier peut donner froid aux crampons ! Sauf à se fendre d’un improbable voyage au bout du bout du monde… Pourtant il faut avoir vécu un bivouac sur quelque langue de glace, là tout prêt, avoir tendu l’oreille au premier craquement nocturne, avoir « senti » le souffle froid jaillir d’une rimaye une fois le couchant passé, pour mesurer combien cet espace est unique et combien les ressentis qu’il procure lui sont hautement spécifiques... Le premier pas sur un glacier est à l’alpiniste ce que fut le premier pas sur la lune à Armstrong. Et je fais des formules rhétoriques à deux balles si je veux !
Même si les auteurs ne souhaitent pas parler d’encyclopédie du glacier, on n’en est guère loin, à une crevasse près… Un glaciologue et un écrivain, qui n’en sont pas à leurs premiers plissements, se fendent ici d’un titre majeur. Le glacier, sa vie son œuvre et toutes ces sortes de choses. Entrées historique tout autant que géographique, géologie et humanisme… Bref, on ratisse large, pour mieux comprendre ce monde à part, et les relations, au sens très large, qui nous lient avec. Le propos est sérieux sans être baillant. On ne verse ni dans le contemplatif planplan, ni dans l’alarmisme convenu, ni même dans l’élitisme imbuvable. Un ouvrage objectif et complet. Une référence en devenir. Foncez !
Montagne.Cool

Les glaciers furent longtemps objets d’effroi, puis d’émerveillement. La mythologie et les croyances populaires furent nombreuses et leur évocation dans la littérature romantique sont à l’origine de chefs d’œuvre tel le Frankenstein de Mary Shelley. Leurs observations scientifiques, elles, remontent au début du XVIIIe siècle, mais elles ont connu depuis des développements tout à fait surprenants, auxquels nul ne s’attendait. À cette l’époque, personne ne soupçonnait en effet que ces études allaient aborder et modifier des champs aussi vastes que l’histoire du climat, la préhistoire humaine, l’étude du relief terrestre, le modelage du paysage, l’évolution et la répartition actuelles des espèces, l’évolution biologique et même la musicologie ou l’épidémiologie. Dans l’histoire humaine également, les glaciers ont joué un rôle longtemps insoupçonné : le peuplement des Alpes suit leur retrait, les périodes de crue correspondent à des replis humains. Le peuplement de l’Amérique ou celle de l’Australie comme l’extinction des établissements vikings au Groenland paraissent liées aux glaciations, de même que la flore et, au moins en partie, la faune alpine. Cet ouvrage offre le panorama le plus complet jamais publié sur les glaciers à travers des textes érudits et accessibles, et près de 500 documents iconographiques, gravures, peintures, photographies, graphiques et aussi de spectaculaires images de synthèse reconstituant l’avancée maximum des glaciers alpins jusqu’à Lyon, Genève ou Grenoble, aux périodes du Quaternaire. L’aventure littéraire liée aux glaciers est aussi évoquée. Une somme d’informations et un livre de référence sur un thème qui, aujourd’hui, nous préoccupe particulièrement puisque les glaciers sont les marqueurs les plus évidents d’un réchauffement climatique aux conséquences potentiellement dramatiques. Mais aussi un merveilleux voyage dans l’univers fascinant des glaciers, avec notamment un chapitre consacré aux glaciers remarquables dans le monde.

Les glaciers font la une de l’actualité : marqueurs les plus évidents d’un réchauffement climatique aux conséquences dramatiques, ils sont désormais observés, couvés, chouchoutés par tous les scientifiques. Objets d’effroi pour les uns, puis d’émerveillement pour les autres, les glaciers ont peu à peu abandonné leur part de secret depuis les débuts de l’observation scientifique au XVIIIe siècle. On sait maintenant que l’homme a vécu par le passé sous des climats plus chauds qu’aujourd’hui, avec des glaciers plus réduits. Mais aussi qu’à certaines périodes plus anciennes, d’immenses étendues glaciaires ont recouvert la planète, comme en témoignent dans ce livre les spectaculaires reconstitutions de l’englacement aux périodes du quaternaire. Le glaciologue Sylvain Coutterand et l’écrivain Sylvain Jouty ont conjugué leur science et leur érudition pour dresser le panorama le plus complet jamais publié sur les glaciers : l’histoire de la compréhension de leur fonctionnement, la relation singulière qui les lie aux hommes, leur rôle dans le modelage du paysage, leur évolution au cours des âges. Un cadeau écolo.
Historia

Pour ceux qui apprécient les glaciers, les hommes et le rapport que les petits humains entretiennent avec ces géants blancs, ce livre vise dans le mille. Glaciers, mémoire de la planète sera en librairie le 22 octobre, et il pourrait intéresser -de manière égale- les amoureux de la glace, les écolos et les climato-sceptiques. Ce qui est en soi une jolie performance! «Chacun connait le mot "glacier", chacun croit aussi à peu près savoir de quoi il s'agit. Pourtant, sous ce terme sont regroupés des phénomènes très différents et de dimension extrêmement variable, depuis la gigantesque calotte polaire antarctique jusqu'à de minuscules "glaciers rocheux" où la présence de glace est d'ailleurs faible. La cryosphère -partie de la surface terrestre composée principalement de glace- recouvre environ 10 % des terres émergées et représente plus de 80 % de ses réserves d'eau douce.» Parmi ces chiffres, les inlandsis de l'Antarctique et du Groenland à eux seuls comptent pour 96 % et les glaciers des Alpes, pourtant les plus célèbres, pour 0,01 %. Au travers de documents historiques érudits mais néanmoins accessibles, ce bouquin livre une moisson d'informations éclairantes. Lithographies et photos éclatantes émaillent ce beau livre pédagogique qui nous enseigne autant sur la formation des calottes polaires que sur le rapport que les hommes ont entretenus avec ces horizons glacés. Des simulations documentées nous plongent dans la glaciation du Würm qui débuta il y a plus de 70 000 ans. Séparée en deux périodes froides -pléniglaciaire inférieur et (-70 000 à -50 000 ans) et pléniglaciaire supérieur (-26 000 à -16 000 ans)-, la glaciation du Würm est passionnante à étudier... aujourd'hui. Durant sa seconde période, les glaciers progressent à nouveau et les températures moyennes de l'Europe à cette époque étaient inférieures de 6°C à 8°C à celles d'aujourd'hui…
Laure Noualhat, Libération

Ce livre […] allie esthétique des gravures et photographies et sérieux des informations, dans un parcours quasi-exhaustif des glaciers de la planète.
Loin d'un simple panorama, l'ouvrage éclaire l'histoire de la découverte des glaciers et propose une bonne introduction à la glaciologie. Une science qui découvrit les rôles divers de ces géants gelés mais mobiles, grands constructeurs de morphologies terrestres, sources de cours d'eau, réserves de froid et d'eau douce aux dimensions gigantesques lors des phases glaciaires du dernier million d'années.
Sylvestre Huet, Libération

Absolument génial… très très beau, spectaculaire et instructif
Josiane Perret, « La librairie francophone », France-Inter, 23 janvier 2010

Glaciers, mémoires de la planète est sans doute un des meilleurs ouvrages actuels sur le sujet. Il fait le tour de la question d'une manière exhaustive. Et même s'ils approfondissent tous les thèmes traités, le glaciologue Sylvain Coutterand et l'écrivain Sylvain Jouty ne tombent jamais dans le piège du langage de spécialiste. Ils démontrent qu'une vulgarisation scientifique abordable pour tous, mais sans simplifications déformantes, peut être rédigée dans une langue fluide et agréable.[…]
Un ouvrage remarquable, richement illustré, qui retrace l'histoire de la glaciologie, qui met en valeur ses protagonistes et qui précise les dernières avancées de cette science indispensable.
Maurice Zwahlen, Les Alpes, mars 2010.

[haut]